[SH]

Bulletin d'avalanche - Parcs nationaux Banff, Yoho et Kootenay

Date de diffusion :  Sam. 25 avr. 2015 17:00
Durée de validité :  Dim. 26 avr. 2015 17:00
Léger rafraîchissement des conditions de ski sur les versants nord en raison des 10 à 15 cm de neige tombés en haute altitude. Partez et revenez tôt pour éviter les problèmes liés au réchauffement solaire. SH

Conditions printanières:  Samedi

 
Le risque d’avalanche est variable et peu aller de faible à élevé. Il est recommandé de se déplacer tôt dans la journée puisque les conditions peuvent changer rapidement en raison du réchauffement diurne. Portez attention à l’intégrité de la croûte superficielle formée durant la nuit et à l’élévation de la température de l’air durant la journée. Lors de tempêtes de neige printanières, il peut également exister un risque d’avalanche de plaque sèche.

Observations météo

Météo des 24 dernières heuresSimpson 2115/2320mBow Summit 2040mSunshine 2200m
Maximum (ºC)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Minimum (°C)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Chutes de neige (cm)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Neige accum. (cm)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Vitesse du ventNon disponibleNon disponibleNon disponible
Vents sur les crêtesNon disponibleNon disponibleNon disponible
Météo des 24 dernières heuresSimpson 2115/2320mBow Summit 2040mSunshine 2200m
Maximum (ºC)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Minimum (°C)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Chutes de neige (cm)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Neige accum. (cm)Non disponibleNon disponibleNon disponible
Vitesse du ventNon disponibleNon disponibleNon disponible
Vents sur les crêtesNon disponibleNon disponibleNon disponible
Faible Modéré Considérable Élevé Extrême
  • Conditions avalancheuses généralement sécuritaires. Faire attention à la neige instable sur des reliefs de terrain isolés.
  • Avalanches naturelles improbables; déclenchements par intervention humaine improbables.
  • Petites avalanches dans des secteurs isolés ou en terrain extrême.
  • Danger accru sur des reliefs de terrain précis. Évaluer soigneusement le manteau neigeux et le terrain; repérer les reliefs de terrain préoccupants.
  • Avalanches naturelles improbables; déclenchements par intervention humaine possibles.
  • Petites avalanches localisées ou grosses avalanches dans des secteurs isolés.
  • Conditions avalancheuses dangereuses. Évaluer soigneusement le manteau neigeux. Faire preuve d’une grande prudence dans le choix d’itinéraire et la prise de décisions.
  • Avalanches naturelles possibles; déclenchements par intervention humaine probables.
  • Petites avalanches dans de nombreux secteurs, grosses avalanches localisées ou très grosses avalanches dans des secteurs isolés.
  • Conditions avalancheuses très dangereuses. Déplacements en terrain avalancheux non recommandés.
  • Avalanches naturelles probables; déclenchements par intervention humaine très probables.
  • Grosses avalanches dans de nombreux secteurs ou très grosses avalanches localisées.
  • Éviter tout terrain avalancheux.
  • Avalanches naturelles certaines; déclenchements par intervention humaine certains.
  • Avalanches variant de grosses à très grosses dans de nombreux secteurs.

Problème 1 : Avalanches de corniches

Altitude

Altitude zone alpine

Orientation

Orientation nord, nord-est, est, sud-est

Probabilité de déclenchement

Probabilité de déclenchement possible

Taille prévue

Taille prévue petite - grosse
Il y a eu de nombreuses chutes de corniches depuis une semaine et ces activités isolées ont été suffisantes pour faire céder les grains à faces planes situés à la base du manteau neigeux.

Conseils sur le terrain et les déplacements

  • Redoublez de prudence près des corniches en raison des conditions en vigueur.

Problème 2 : Avalanches de neige mouillée sans cohésion

Altitude

Altitude limite forestière, zone alpine

Orientation

Orientation sud, sud-ouest, ouest, sud-est

Probabilité de déclenchement

Probabilité de déclenchement possible - probable

Taille prévue

Taille prévue petite - grosse
Dès demain et jusqu'à mardi, nous verrons une augmentation en après-midi des activités déclenchées par le rayonnement solaire.

Conseils sur le terrain et les déplacements

  • Commencez et finissez vos randonnées tôt, avant que fondent les croûtes superficielles.

Glossaire des problèmes

Avalanches de neige sèche sans cohésion:
  • Ces avalanches sont habituellement petites, mais peuvent gagner beaucoup de volume sur de longues pentes raides.
  • Elles se produisent généralement sur des pentes raides (plus de 40 degrés d’inclinaison).
  • Les conditions se stabilisent rapidement après une tempête (habituellement en quelques jours).
Gestion du risque d’avalanche de neige sèche sans cohésion
  • Évitez les pièges naturels et les vastes pentes raides jusqu’à ce que la surface se soit stabilisée.
  • Sur les vastes pentes raides, traversez à l’occasion la ligne de pente pour éviter de vous faire prendre par les coulées que vous aurez vous-même créées en amont.

Avalanches de neige mouillée sans cohésion:
  • Ces avalanches sont plus puissantes que les avalanches de neige sèche sans cohésion puisque la densité de la neige est plus élevée.
  • Elles sont souvent restreintes aux versants ensoleillés.
  • Elles se produisent habituellement durant la partie la plus chaude de la journée.
Gestion du risque d’avalanche de neige mouillée sans cohésion
  • Évitez les zones de départ et les couloirs d’avalanche lorsque la neige devient humide en raison du réchauffement diurne ou d’averses de pluie, ou si la neige n’a pas regelé durant la nuit.

Avalanches de plaques à vent:
  • Ces avalanches sont de taille variable (petites à moyennes).
  • Elles se produisent dans les secteurs raides de pentes situées sous le vent où il y a eu accumulation de neige transportée par vent latéral (habituellement des pentes de plus de 35 degrés d’inclinaison).
  • Elles sont souvent restreintes à des caractéristiques précises des pentes, par exemple le sommet de crêtes sous le vent.
  • On peut souvent reconnaître ces secteurs par l’apparence de la surface du manteau neigeux, la variation de la dureté de la neige de surface, un son creux ressemblant à celui d’un tambour ou des fissures.
  • Des vents d’intensité et de direction variables peuvent créer une mosaïque complexe et inattendue de plaques à vent.
  • Les conditions se stabilisent plutôt rapidement (quelques jours à une semaine).
Gestion du risque d’avalanche de plaque à vent
  • Sachez repérer les secteurs où des plaques à vent se sont formées et évitez-les jusqu’à ce que les pentes se soient stabilisées.

Avalanches de plaques de neige de tempête:
  • Ces avalanches sont de taille variable (de petites à très grosses).
  • Elles peuvent être causées par des plaques friables, risque sous-estimé.
  • Elles se produisent le plus souvent sur des pentes modérément raides (inclinaison de 35 degrés ou plus).
  • Elles peuvent se produire sur tout type de terrain, mais sont plus grosses et plus fréquentes en zone alpine.
  • Les conditions se stabilisent rapidement après une tempête (habituellement en quelques jours).
Gestion du risque d’avalanche de plaque de tempête:
  • Restez en terrain sûr durant et après une tempête, jusqu’à ce que la neige de tempête se soit stabilisée.

Avalanches de plaques de neige mouillée:
  • Il s’agit de la rupture de couches mouillées du manteau neigeux, incluant souvent des couches enfouies profondément.
  • Elles sont souvent grosses.
  • Elles se produisent lorsque de l’eau s’accumule ou pénètre sous la surface du manteau neigeux.
Gestion du risque d’avalanche de plaque de neige mouillée
  • Évitez les zones de départ et les couloirs d’avalanche lorsque la neige devient mouillée en raison du réchauffement diurne ou d’averses de pluie, ou si la neige n’a pas regelé durant la nuit.

Avalanches de plaques persistantes:
  • Ces avalanches se produisent sur des couches fragiles persistantes et enfouies, qui se forment souvent lorsque le ciel est dégagé. Elles peuvent mettre en cause des couches profondes datant de diverses tempêtes.
  • Elles sont de taille variable (de moyennes à très grosses) et peuvent franchir des obstacles du terrain pour gagner plusieurs couloirs d’avalanche.
  • Elles peuvent se produire sur des pentes très douces, même de moins de 20 degrés d’inclinaison.
  • Elles sont parfois restreintes à des altitudes, des régions ou des versants précis.
  • Souvent, il n’y a aucune trace visible de la présence de plaques instables persistantes.
  • L’absence d’activité avalancheuse et de signes de danger n’est PAS un indice fiable de stabilité.
  • Des tests de compression et des tests Rutschblock peuvent permettre de repérer les couches fragiles persistantes.
  • Celles-ci prennent du temps à se stabiliser et persistent pendant des semaines ou même plus longtemps.
  • Il y a souvent des périodes d’inactivité, après quoi un changement des conditions météorologiques ravive la sensibilité des plaques.
  • Des zones de neige instable peuvent persister bien après que la neige se soit stabilisée ailleurs.
  • Comme la rupture se produit souvent au-dessus du facteur de déclenchement, il est difficile d’échapper à l’avalanche.
  • Ces avalanches sont souvent déclenchées à distance, de très loin.

Gestion du risque d’avalanche de plaque persistante

  • Faites des choix d’itinéraire très sûrs.
  • Donnez aux plaques amplement de temps pour se stabiliser, et approchez tout nouveau terrain avec une grande prudence, surtout après les tempêtes ou en période de réchauffement.

Avalanches de plaques profondes persistantes:
  • Ces avalanches se produisent sur des couches fragiles persistantes enfouies profondément, qui se forment souvent lorsque le ciel est dégagé ou que de la pluie tombe sur la neige en début de saison.
  • Elles sont causées par la rupture de plaques épaisses et dures emportant parfois tout le manteau neigeux.
  • Elles sont souvent très grosses et franchissent la plupart du temps les obstacles du terrain pour gagner de nombreux couloirs d’avalanche.
  • Elles se produisent habituellement sur de vastes pentes moyennement raides (de 30 à 40 degrés d’inclinaison).
  • Elles sont parfois restreintes à des altitudes, des régions ou des versants précis.
  • Souvent, il n’y a aucune trace visible de l’instabilité des plaques profondes persistantes.
  • L’absence d’activité avalancheuse et de signes de danger n’est PAS un indice fiable de stabilité.
  • Ces plaques se stabilisent lentement ou pas du tout; elles persistent pendant des mois et souvent pour toute la saison.
  • Il y a souvent des périodes d’inactivité, après quoi un changement des conditions météorologiques, en particulier une tempête ou le réchauffement printanier, ravive la sensibilité des plaques.
  • Comme la rupture se produit souvent au-dessus du facteur de déclenchement, il est difficile d’échapper à l’avalanche.
  • Ces avalanches sont souvent déclenchées à distance, de très loin.

Gestion du risque d’avalanche de plaque profonde persistante

  • Faites des choix d’itinéraire très sûrs et approchez les nouveaux terrains avec grande prudence.
  • Faites particulièrement attention après les tempêtes ou en période de réchauffement.

Avalanches de corniches:
  • La rupture d’une corniche peut déclencher une grosse avalanche de plaque sur une pente en contrebas qui était relativement stable.
  • Cela se produit souvent peu après l’accumulation de neige transportée par le vent ou des changements de température.
  • De telles avalanches peuvent être déclenchées sur des crêtes, la rupture se produisant parfois étonnamment loin sur le sommet des crêtes.

Gestion du risque d’avalanche déclenchée par rupture de corniche

  • Faites attention à l’approche de crêtes comportant des corniches.
  • Évitez de passer sur des corniches ou à proximité de celles-ci, et limitez votre exposition aux pentes qu’elles surplombent, surtout peu après des épisodes de vent ou en période de réchauffement.

Avalanches de neige sèche sans cohésion:
  • Ces avalanches sont habituellement petites, mais peuvent gagner beaucoup de volume sur de longues pentes raides.
  • Elles se produisent généralement sur des pentes raides (plus de 40 degrés d’inclinaison).
  • Les conditions se stabilisent rapidement après une tempête (habituellement en quelques jours).
Gestion du risque d’avalanche de neige sèche sans cohésion
  • Évitez les pièges naturels et les vastes pentes raides jusqu’à ce que la surface se soit stabilisée.
  • Sur les vastes pentes raides, traversez à l’occasion la ligne de pente pour éviter de vous faire prendre par les coulées que vous aurez vous-même créées en amont.

Avalanches de neige mouillée sans cohésion:
  • Ces avalanches sont plus puissantes que les avalanches de neige sèche sans cohésion puisque la densité de la neige est plus élevée.
  • Elles sont souvent restreintes aux versants ensoleillés.
  • Elles se produisent habituellement durant la partie la plus chaude de la journée.
Gestion du risque d’avalanche de neige mouillée sans cohésion
  • Évitez les zones de départ et les couloirs d’avalanche lorsque la neige devient humide en raison du réchauffement diurne ou d’averses de pluie, ou si la neige n’a pas regelé durant la nuit.

Avalanches de plaques à vent:
  • Ces avalanches sont de taille variable (petites à moyennes).
  • Elles se produisent dans les secteurs raides de pentes situées sous le vent où il y a eu accumulation de neige transportée par vent latéral (habituellement des pentes de plus de 35 degrés d’inclinaison).
  • Elles sont souvent restreintes à des caractéristiques précises des pentes, par exemple le sommet de crêtes sous le vent.
  • On peut souvent reconnaître ces secteurs par l’apparence de la surface du manteau neigeux, la variation de la dureté de la neige de surface, un son creux ressemblant à celui d’un tambour ou des fissures.
  • Des vents d’intensité et de direction variables peuvent créer une mosaïque complexe et inattendue de plaques à vent.
  • Les conditions se stabilisent plutôt rapidement (quelques jours à une semaine).
Gestion du risque d’avalanche de plaque à vent
  • Sachez repérer les secteurs où des plaques à vent se sont formées et évitez-les jusqu’à ce que les pentes se soient stabilisées.

Avalanches de plaques de neige de tempête:
  • Ces avalanches sont de taille variable (de petites à très grosses).
  • Elles peuvent être causées par des plaques friables, risque sous-estimé.
  • Elles se produisent le plus souvent sur des pentes modérément raides (inclinaison de 35 degrés ou plus).
  • Elles peuvent se produire sur tout type de terrain, mais sont plus grosses et plus fréquentes en zone alpine.
  • Les conditions se stabilisent rapidement après une tempête (habituellement en quelques jours).
Gestion du risque d’avalanche de plaque de tempête:
  • Restez en terrain sûr durant et après une tempête, jusqu’à ce que la neige de tempête se soit stabilisée.

Avalanches de plaques de neige mouillée:
  • Il s’agit de la rupture de couches mouillées du manteau neigeux, incluant souvent des couches enfouies profondément.
  • Elles sont souvent grosses.
  • Elles se produisent lorsque de l’eau s’accumule ou pénètre sous la surface du manteau neigeux.
Gestion du risque d’avalanche de plaque de neige mouillée
  • Évitez les zones de départ et les couloirs d’avalanche lorsque la neige devient mouillée en raison du réchauffement diurne ou d’averses de pluie, ou si la neige n’a pas regelé durant la nuit.

Avalanches de plaques persistantes:
  • Ces avalanches se produisent sur des couches fragiles persistantes et enfouies, qui se forment souvent lorsque le ciel est dégagé. Elles peuvent mettre en cause des couches profondes datant de diverses tempêtes.
  • Elles sont de taille variable (de moyennes à très grosses) et peuvent franchir des obstacles du terrain pour gagner plusieurs couloirs d’avalanche.
  • Elles peuvent se produire sur des pentes très douces, même de moins de 20 degrés d’inclinaison.
  • Elles sont parfois restreintes à des altitudes, des régions ou des versants précis.
  • Souvent, il n’y a aucune trace visible de la présence de plaques instables persistantes.
  • L’absence d’activité avalancheuse et de signes de danger n’est PAS un indice fiable de stabilité.
  • Des tests de compression et des tests Rutschblock peuvent permettre de repérer les couches fragiles persistantes.
  • Celles-ci prennent du temps à se stabiliser et persistent pendant des semaines ou même plus longtemps.
  • Il y a souvent des périodes d’inactivité, après quoi un changement des conditions météorologiques ravive la sensibilité des plaques.
  • Des zones de neige instable peuvent persister bien après que la neige se soit stabilisée ailleurs.
  • Comme la rupture se produit souvent au-dessus du facteur de déclenchement, il est difficile d’échapper à l’avalanche.
  • Ces avalanches sont souvent déclenchées à distance, de très loin.

Gestion du risque d’avalanche de plaque persistante

  • Faites des choix d’itinéraire très sûrs.
  • Donnez aux plaques amplement de temps pour se stabiliser, et approchez tout nouveau terrain avec une grande prudence, surtout après les tempêtes ou en période de réchauffement.

Avalanches de plaques profondes persistantes:
  • Ces avalanches se produisent sur des couches fragiles persistantes enfouies profondément, qui se forment souvent lorsque le ciel est dégagé ou que de la pluie tombe sur la neige en début de saison.
  • Elles sont causées par la rupture de plaques épaisses et dures emportant parfois tout le manteau neigeux.
  • Elles sont souvent très grosses et franchissent la plupart du temps les obstacles du terrain pour gagner de nombreux couloirs d’avalanche.
  • Elles se produisent habituellement sur de vastes pentes moyennement raides (de 30 à 40 degrés d’inclinaison).
  • Elles sont parfois restreintes à des altitudes, des régions ou des versants précis.
  • Souvent, il n’y a aucune trace visible de l’instabilité des plaques profondes persistantes.
  • L’absence d’activité avalancheuse et de signes de danger n’est PAS un indice fiable de stabilité.
  • Ces plaques se stabilisent lentement ou pas du tout; elles persistent pendant des mois et souvent pour toute la saison.
  • Il y a souvent des périodes d’inactivité, après quoi un changement des conditions météorologiques, en particulier une tempête ou le réchauffement printanier, ravive la sensibilité des plaques.
  • Comme la rupture se produit souvent au-dessus du facteur de déclenchement, il est difficile d’échapper à l’avalanche.
  • Ces avalanches sont souvent déclenchées à distance, de très loin.

Gestion du risque d’avalanche de plaque profonde persistante

  • Faites des choix d’itinéraire très sûrs et approchez les nouveaux terrains avec grande prudence.
  • Faites particulièrement attention après les tempêtes ou en période de réchauffement.

Avalanches de corniches:
  • La rupture d’une corniche peut déclencher une grosse avalanche de plaque sur une pente en contrebas qui était relativement stable.
  • Cela se produit souvent peu après l’accumulation de neige transportée par le vent ou des changements de température.
  • De telles avalanches peuvent être déclenchées sur des crêtes, la rupture se produisant parfois étonnamment loin sur le sommet des crêtes.

Gestion du risque d’avalanche déclenchée par rupture de corniche

  • Faites attention à l’approche de crêtes comportant des corniches.
  • Évitez de passer sur des corniches ou à proximité de celles-ci, et limitez votre exposition aux pentes qu’elles surplombent, surtout peu après des épisodes de vent ou en période de réchauffement.